English 
Français

The prevalence and consequences of gender-based violence: violence against the students of the University of Kinshasa (DRC)

Sylvain Gamaliel Bjimina Luadia

La violence envers les femmes est un problème majeur de santé dans le monde entier, mais elle est souvent inaperçue et inobservée, en partie parce qu’elle constitue un tabou. Et cela, en dépit des conséquences néfastes qu’elle comporte tant sur le plan médico-sanitaire que sur le plan psychosocial. En rapport avec la santé de la reproduction, cette violence peut susciter toute une série de problèmes de santé à savoir le risque de contracter des IST dont certaines peuvent conduire à une salpingite aiguë, à la stérilité et au SIDA ; les rapports sexuels forcés, sans protection, débouchent aussi sur les grossesses non désirées, des avortements et des enfants non souhaités. En outre, l’expérience de mauvais traitements expose les femmes à un plus grand risque de problèmes de santé mentale dont la dépression, les pulsions suicidaires, l’alcoolisme et la toxicomanie ; sans oublier leurs conséquences négatives pour la société tout entière.

  See extended abstract

Presented in Poster Session 3