English  ✓

Français

Progressive transformation of traditional marriage patterns in Côte d'Ivoire

Anoh Amoakon, Université de Cocody
N'gnanda Anne Marie Kouadio

Les indicateurs de la primo-nuptialité et de la polygamie obtenus à partir des données du recensement général de la population et de l’habitation de 1998 (RGPH 1998) et de la documentation écrite disponible montrent que les régimes traditionnels de nuptialité (précoces et polygamiques) sont progressivement remis en cause. Tel qu’il ressort de la comparaison des données départementales, trois régimes de nuptialité peuvent être distingués: un régime traditionnel; un régime intermédiaire ; un régime moderne. Les résultats des entretiens semi-directifs auprès des jeunes de 15 à 24 ans menés dans trois communes à Abidjan en 2005 et 2006 indiquent que très peu de jeune approuve le mariage précoce des filles, qu’elles soient scolarisées ou non. La quasi-totalité des jeunes hommes, quelles que soit leur condition d’existence, désapprouve la polygamie. En revanche les jeunes filles sont partagées. Ces résultats constituent des indices de changements dans l’organisation sociale de la famille.

  See paper

Presented in Session 50: Cohabitation, marriage and remarriage patterns