English 
Français

Growth of the population in Africa and its links with poverty. Case of universal schooling in 2010 in Mauritania?

Ahmede Ould Dih, Ministère de l'Economie et des Finances

Une des données de la scolarisation, en Mauritanie, est que l’Etat détermine l’évolution des structures officielles du système scolaire, influence son fonctionnement et assure la quasi- totalité de son financement. La volonté politique de celui-ci s’est traduite par une augmentation des taux bruts de scolarisation qui passent de près de 5% en 1960 (indépendance du pays) à 12% en 1970 et 25% en 1980. Le 4ème plan quinquennal (1981-1985) se donne parmi ses objectifs d’atteindre 35% en 1985 et propose une scolarisation universelle en 2000. En 1999, le cadre stratégique de lutte contre la pauvreté la repousse à 2004 puis à 2010. En 2004 la Mauritanie est loin de remplir son contrat. En effet, selon les données de l’Enquête Permanente sur les Condition de Vie des Ménages (EPCV) en 2004/2005, le taux brut de scolarisation (enseignement fondamental) serait de 76,7% en 2004-2005 au lieu de 95,1% en 2004-2005 officiellement admis par le Ministère de l’Education Nationale

  See paper

Presented in Poster Session 4