English  ✓

Français

Socio-economic lives of women who breast-feed artificially in PMTCT (Programme of Mother to Child Transmission) in Senegal

Ndeye Awa Sylla Thioye, Université de Paris I, Sorbonne and Université de Versailles

L’un des principaux défis dans la lutte contre le VIH/sida est de faire reculer la transmission du virus de la mère à l’enfant.De nombreux facteurs influent la TME du VIH. Mais les facteurs sociaux, économiques et culturels qui sont les plus souvent occultés ou pas pris en compte par les programmes de prévention, constituent des facteurs de risque important en ce qu’ils contribuent à augmenter le risque d’exposition de l’enfant aux virus ou aux maladies. Dans notre contexte africain, une femme qui n’allaite pas est stigmatisée. La trop forte pression que subissent ces femmes font que certaines d’entre elles alternent souvent allaitement maternel et artificiel et en l’absence de conditions sanitaires et d’une prise en charge satisfaisantes, font cumuler à l’enfant des risques associés à chacune de ces pratiques d’allaitement. Avec la phase d’extension de la PTME, les difficultés sociales et économiques ressurgissent surtout pour les femmes du monde rural.

  See paper

Presented in Session 58: HIV and AIDS and families 2