English  ✓

Français

Burkina Faso - Côte d'Ivoire: Rupture or continuity of a migration system?

Lama Kabbanji, Université de Montréal

Le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire ont signé et ratifié un nombre important d’instruments juridiques légiférant sur les migrations. Les deux pays se trouvent engagés depuis des décennies dans des échanges migratoires importants. Cependant, ceci ne pourra empêcher les nombreuses atteintes aux droits de l’homme dont seront victimes les ressortissants étrangers, et plus précisément les Burkinabè de Côte d’Ivoire. Pour autant, les flux migratoires entre les deux pays, bien qu’ayant diminué, ne semblent pas avoir connu une chute radicale. Les migrations de retour ont effectivement pris de l’ampleur alors que l’effectif de la communauté burkinabè de Côte d’Ivoire ne cessait d’augmenter. Les caractéristiques sociodémographiques des migrants indiquent un renforcement du réseau social burkinabè en Côte d’Ivoire et une augmentation de la migration familiale. La prédominance du système circulaire de travailleurs migrants serait-elle en train de s’estomper pour céder la place à une migration d’établissement?

  See extended abstract

Presented in Poster Session 1