English  ✓

Français

Determination of the causes of death by verbal autopsy in rural Senegal: A study of malaria mortality

Géraldine Duthé, Institut National d'Études Démographiques (INED)
Serge Faye, Institut National d'Études Démographiques (INED)
Emmanuelle Guyavarch, Institut National d'Études Démographiques (INED)
Pascal Arduin, Institut de Recherche pour le Développement (IRD)
Malick Kante, Institut National d'Études Démographiques (INED)
Aldiouma Diallo, Institut de Recherche pour le Développement (IRD)
Raphael Laurent, Institut National d'Études Démographiques (INED)
Adama Marra, Institut de Recherche pour le Développement (IRD)
Gilles Pison, Institut National d'Études Démographiques (INED)

La recrudescence de maladies infectieuses remet en cause la baisse de la mortalité en Afrique subsaharienne mais l’absence de statistiques sanitaires rend difficile une évaluation précise de leur rôle. En milieu rural sénégalais, trois populations font l’objet d’un suivi démographique et sanitaire depuis le milieu des années 1980. Les causes de décès sont déterminées à l’aide d’autopsies verbales. Suite au développement de chimiorésistances du Plasmodium Falciparum, la mortalité liée au paludisme fait l’objet d’une attention particulière mais le paludisme n’est pas une maladie facile à diagnostiquer à partir des seules informations obtenues auprès des proches, ce qui limite la portée des résultats obtenus. La mise en commun des informations sur les décès des enfants survenus dans les trois sites nous permet d’étudier la fiabilité du diagnostic palustre et de mieux appréhender l’évolution observée de la mortalité palustre.

  See extended abstract

Presented in Session 68: Understanding health and population dynamics through longitudinal demographic surveillance systems