English  ✓

Français

Improving the declaration of civil registration systems in rural Cameroon: innovative strategies for death registration

Samuel Kelodjoue, Université de Dschang

La plupart des études sur l’évaluation du niveau de complétude des faits D’Etat civil au Cameroun arrivent à la conclusion qu’il reste très faible et surtout varie suivant les secteurs de résidence. (pour les décès, 30 % en zone urbaine contre 10 à 15 % en zone rurale). Les déclarations des naissances se comporteraient beaucoup mieux (90 % dans les grands centres urbains,et 40 à 60 % en zone rurale). Pourquoi ces faibles taux ? Peut-on l’améliorer (positivement) ? Quelles actions innovatrices et motivations peuvent être entreprises pour amener ou encourager la faction de la population encore réticente à déclarer officiellement les faits d’Etat Civil même lorsque un avantage n’est pas entrevue ? C’est à ces questions et en exploitant les résultats d’une enquête qualitative ménée en 2005 auprès des Chefs de ménage et des discussions en groupe en zones rurales camerounaises que nous tenterons de répondre dans cette communication.

  See paper

Presented in Session 86: Lessons in developing and utilizing civil registration systems in Africa