English 
Français

The problem of the implication of soldiers in violent sexual acts in D.R.Congo

Théodore-Macaire Kaminar Nsiy Kawu, University of Kinshasa

Les guerres de 1996 et 1998 en R.D.Congo n’ont fait qu’empirer la situation de criminalité déjà déplorable et provoquer des actes de violences sexuelles qui sont devenues plus fréquentes, dans leurs formes les plus atroces. Les victimes, surtout les femmes sont atteintes dans leur dignité, dans leur intégrité physique et morale, mais aussi dans leur vie. Ces violences sexuelles sont utilisées comme butin et arme de guerre par les militaires congolais. Plusieurs rapports démontrent l’implication des militaires dans les violences sexuelles et autres crimes. Certains opportunistes habitués à profiter du climat d’insécurité et d’impunité continuent à commettre des abus et violences sexuelles. Compte tenu des conséquences de ces violences faites aux femmes, le Gouvernement a mis en place une loi sur les violences sexuelles et applique les traités internationaux relatifs aux droits de l’homme pour réprimer sévèrement les différentes formes de violences sexuelles, jadis non incriminées dans la législation Congolaise.

  See paper

Presented in Session 30: Gender-based violence: prevalence and consequences 2